Le pèlerinage

Le pèlerinage

Il est le cinquième devoir religieux du musulman. Il est obligatoire sur tout adulte, homme ou femme, de se rendre une fois dans sa vie à la Mecque pour y accomplir tous les rites du pèlerinage. Ceux qui ne dispose pas des moyens matériels du voyage en sont dispensés ; mais quel musulman n’amasse pas petit à petit l’argent nécessaire pour pouvoir, un jour, visiter le centre de sa religion, la Ka’bah, maison d’Allah ?

La Ka’bah est la plus ancienne maison dédiée à Allah

Le Qur’an n’exagère pas lorsqu’il dit que la Ka’bah est la plus ancienne maison dédiée à Allah, au culte monothéiste. Même si on ne la faisait remonter qu’à Ibrâhim (Paix soit sur lui) (qui selon la tradition islamique, ne fut que le restaurateur de l’édifice érigé par Adam (Paix soit sur lui), ce serait déjà un temple plus ancien que celui de Jérusalem, construit par Souleyman (Paix soit sur lui).

On ne connaît pas un lieu cultuel encore en fonction, plus ancien que la Ka’bah de la Mecque.

Commémoration des épreuves du patriarche Ibrâhim

En accomplissant le pèlerinage, on fait acte d’obéissance à Allah, de fidélité à la Tradition du Prophète saws , et on commémore un grand souvenir : le souvenir d’une épreuve à laquelle fut soumis le patriarche Ibrâhim (Paix soit sur lui),son triomphe grâce à la pureté de sa foi, sur la faiblesse de son cœur et les tentations de tout séducteur.

L’aspect social du pèlerinage

Quant à l’aspect social du pèlerinage, il n’est pas moins frappant : la fraternité mondiale des musulmans se manifeste d’une façon éclatante : les croyants, sans distinction de races, ni de langues, ni de régions, ni même de classes, s’y rendent obligatoirement, se mêlent en la plus parfaite égalité fraternelle et font leur devoir religieux en commun.

Source : islamfrance.com