La montée de l’esprit de Cheikh Ahmad At-Tijani (RA)

La montée de l’esprit de Cheikh Ahmad At-Tijani (RA)

Dans la matinée du Jeudi 17 Chawâl 1230 de l’hégire, après la prière du matin, le Cheikh (ra), couché sur son côté droit, a demandé de l’eau à boire. Après avoir bu, son esprit pur a quitté la demeure d’ici bas pour celle de l’au-delà dans sa place purifiée (ra). 

On l’enterra à Fez, dans sa mosquée bénie. Cette mosquée qui réunit la crème des membres de la communauté du Prophète Muhammad (SAS).

Un grand est parti, mais c’est son corps seulement qui a disparu, son secret, son essence demeurent ici encore. Fasse Dieu que nous le connaissions et en tirions profit. Aamîn.
Au moment de sa mort, il comptait un nombre de disciples équivalent à celui des Prophètes et des Envoyés, soit cent vingt quatre mille.
Il a laissé deux fils bénis : Sayyidi Muhammad al-Kabîr et Sayyidi Muhammad al-Habîb, qu’il confia à son grand disciple Aliy Tamasiniy qui prit sa place en ce qui les concerne, comme le fait un père pour ses enfants qu’il éduque dans le droit chemin. Il avait d’autres enfants, garçons et filles plus âgés que ceux-ci, mais ils moururent tous à Fez avant lui.