Devise de Cheikh Ibrahima SALL

Devise de Cheikh Ibrahima SALL

Né à Kaolack Le Cheikh appartient à une authentique famille croyante et vertueuse. Celle-ci s’est entièrement dévouée à la cause de l’Islam mêlant Foi pure et Perfection. En 1957, Il débuta l’apprentissage du Saint Coran à Kaolack. En 1967, alors âgé de seize ans (16 ans) il termina ses études coraniques et entama l’étude de la langue arabe et les sciences Islamiques dans la cité de la Faydatidianiya auprès de l’un des plus grands érudits de l’époque connu sous le nom de Baye Amadou Thiam. Ce dernier était reconnu comme étant un grammairien hors pair et un grand pédagogue. Il lui enseigna la jurisprudence islamique, la grammaire arabe et les subtilités de la langue.

En 1973, après six années de brillantes études chez Baye Amadou Thiam, l’amour d’Allah jaillissant du plus profond de son être le mena sur les traces du Prophète (Paix et Salut sur Lui). Pour accéder à lui, il chercha un Guide Spirituel en conformité avec la parole d’Allah « Dis leur : Si vous aimez Allah, suivez-moi (Prophète), Allah vous aimera et vous pardonnera vos pêchés car Allah est Clément et Miséricordieux » (Sourate 3 Verset 31). Baye Amadou Thiam, alors âgé de 95 ans, le conduisit auprès de Cheikh Al Islam El Hadj Ibrahima Niasse dit Baye qui se trouvait dans sa chambre bénie. Pour mieux marquer la force du moment, Cheikh Al Islam choisit de le rencontrer dans sa sainte mosquée, juste après la prière de midi (Al Zohr). Il lui donna le wird Tijani et ordonna à Baye Amadou Thiam de le reconduire auprès de Cheikh Hassan Dème, ce disciple dont Cheikh Al Islam fit ce vibrant témoignage: «Ta Station première dans la Connaissance débute là où culmine celle des autres Saints ». Cet illustre gnostique assura son éducation spirituelle (Tarbiyya).

En un temps record, Cheikh Ibrahima Sall franchit toutes les étapes de la Tarbiyya. Il obtient ainsi l’ouverture spirituelle (Fathou), la connaissance intuitive d’Allah (Mah’rifa) et son Idjiaza (Diplôme spirituel). Cet Idjiaza que Cheikh Al Islam dénomma « Autorisation de la chaîne dorée », fit de lui un muqaddams (Guide Spirituel de la Voie Tijani) malgré son jeune âge. Il acquit ainsi, l’Autorisation de guider vers la connaissance intuitive d’Allah. Allah le Très Haut ne dit-il pas : Il existe dans la création une communauté qui guide avec la vérité … » (Sourate 7 Verset 159).

En 1975, après la disparition de Cheikh Al Islam El Hadj Ibrahima Niasse dans son amour pour la langue arabe, et sa soif de connaissance Il décida de quitter le Sénégal le 27 Novembre 1975 pour la Tunisie afin d’approfondir ses études supérieures islamiques. Il y resta jusqu’en 1979, avant de visiter successivement pendant une année entière les pays arabes et l’Europe (Maroc, Libye, France, Allemagne, Italie, Suisse, Belgique). Ces cinq années passées à l’extérieur l’enrichirent d’une connaissance et d’une expérience réelle sur ces différentes civilisations occidentales.

Il revint au Sénégal le 10 Septembre 1980 dans sa ville natale Kaolack, où il enseigna dans les écoles publiques pendant une année. Deux ans plus tard, l’année à laquelle Baye Amadou Thiam fut rappelé à Dieu (le Dimanche 30 Mai), il décida alors de fonder sa Zawiya dénommée Assidqi Wa Sadiqin (Les Véridiques et Défenseurs de la Vérité) sous l’autorité de son maître et guide spirituel Cheikh Hassan Dème. Le quartier «Fithie Mbithie » dans lequel il s’est établi, est rebaptisé MADINATOUL HOUDA à l’instar de la MADINATOUL MOUNAWARA du Prophète (Paix et Salut sur Lui).

Avec l’essor de sa Zawiya, Cheikh Ibrahima Sall démissionne de sa fonction d’enseignant arabe pour s’adonner entièrement à la cause de l’Islam, et à l’éducation spirituelle de ses disciples qui l’ont choisi comme WASSILA (GUIDE Spirituel) en référence au verset : « Ô vous qui croyez, craignez Allah et chercher un Guide qui vous conduit jusqu’à Moi, et endurez dans ce Sentier, peut-être atteindrez-vous la Félicité  » (Sourate 5 Verset 35).

On compte parmi ses disciples des hommes, des femmes et beaucoup de jeunes intellectuels diplômés de grandes universités et de nationalités différentes. Il dispense dans sa Zawiya des cours sur l’exégèse du Coran (Tafsir), les Hadith du Prophète (Paix et Salut sur Lui), le « Fiqh » (règles de pratiques religieuses) et sur d’autres ouvrages parlant de la « Haqîqa » (Soufisme). Ses disciples, grands « Arif » (Connaisseurs Gnostiques), Véridiques, assimilent l’essentiel de la Charia, de la voie Tijani ainsi que la Faydatidianiya étape ultime de la réalisation spirituelle.

Partout où ils se trouvent, ceux-ci se distinguent par leurs grandes qualités morales et leur conduite vertueuse aussi bien au Sénégal qu’à l’extérieur.

 

Cheikh Ibrahima SALL a été rappelé à DIEU dans la journée du mardi 05 septembre 2006 à 12 heures 45 minutes.